BILAN DE L AS MISE EN FORME année 2017 2018 Mme ABIDI

1)EFFECTIFS

27 inscrits:avec 11 élèves de 6èmes,2 élèves de 5ème,9 élèves de 4ème et

5 élèves de 3ème (20 pratiquants réguliers)

C’était une AS nouvelle,dont les entraînements avaient lieu de 12h15 à 13h20  au

gymnase du collège,et ce,depuis l’année dernière.

2)OBJECTIFS RECHERCHES

Les objectifs étaient une découverte de l’activité musculation dynamique,très

souvent pratiquée dans de nombreux clubs sportifs(athlétisme,sports collectifs…)

Les bénéfices physiques recherchés sont nombreux:renforcement musculaire ,

endurance sur les parcours,protection cardiovasculaire,coordination…

Les bénéfices comportementaux peuvent aussi être améliorés:goût de l’effort

physique,volonté,persévérance pour progresser,tolérance envers les autres

et esprit d’équipe(pour construire un enchaînement de groupe:fin d’année).

Les séances commencent toujours par une mise en activité/échauffement en

petits groupes de 3 ou 4,puis on découvre les 4 ateliers du jour,prévus par le

professeur(fiches) et visant différents domaines:abdominaux/dorsaux/travail

des bras/renforcement des quadriceps/corde à sauter/step/parcours/bondissements

sur banc,etc…tout cela dans une ambiance musicale et dynamisante.

A la fin de la séance,et après de nombreux conseils personnalisés pour s’améliorer,

les élèves enchaîneront les 4 ateliers sous forme de parcours à 2.

3)DEMONSTRATION DE FIN D ANNEE

Le 5 juin 2018,ces élèves,par groupes de 4 à 6( 4 à 5 groupes),feront une

démonstration de leurs »talents » à des camarades qu’ils auront invités(carton

invité)sous forme de mini chorégraphies incluant de la musculation dynamique,

de l’acrosport et autres propositions originales de leur « cru »,en musique…(une

quarantaine de spectateurs,enfants et adultes,étaient au rendez-vous.

4)LE BILAN ET LES PROJETS

Cette AS a bien fonctionné,avec des élèves dynamiques,courageux et motivés .

Elle sera reconduite l’année prochaine sur un créneau horaire de 12h15 à 13h20.

 

BILAN DE L AS DANSE GRS année 2017 2018 Mme ABID

1)EFFECTIFS

15élèves : avec 13 élèves de 6ème ,1 élève de 5ème et 1 élève de 4ème.

(14 pratiquants réguliers)Cette année,les entrainements sont le mercredi de 12 à 14 h

dans le préau du haut au collège,pour la deuxième année consécutive

2)OBJECTIFS RECHERCHES

Une 1ère partie de l’année,GRS , la 2ème partie,ACROSPORT et la 3ème:DANSE :malgré tout,les objectifs furent les mêmes.

°au travers de mini productions proposées par le professeur:travail de mémorisation,d’orientation dans l’espace,de la latéralisation(miroir),des effets;des formations,etc…apprendre à compter les temps pour se repérer au niveau de rythme.

°travail de création par les élèves ,selon des consignes données,apprendre à composer son mini-enchainement avec des variables,à danser avec différentes personnes,à utiliser divers »objets » ou accessoires(chaise,chapeau,),connaitre les différentes familles en GRS et améliorer son habileté personnelle.

°travail de socialisation entre élèves:savoir accepter tous ses camarades et faire régner une bonne ambiance dans le groupe.Avant chaque vacances,petit goûter convivial à partager…

°formation au rôle de spectateur:durant l’AS,par de petites démonstrations,savoir observer,être attentif et respectueux,donner son avis et son appréciation.Egalement durant les sorties en matinées scolaires.

°prendre conscience de son schéma corporel et de l’image de soi que l’on renvoit,par la recherche d’attitudes,de positions de départ ou de fin(photos,et vidéos des chorégraphies).

3)LES TEMPS FORTS

        • 2 sorties à la Maison de la danse:09/02/2018(compagnie CIRCOLOMBIA  :
        • « Urban » et le 17/05/2018 ,la compagnie TIE BREAK: « Lobby» ,2 spectacles très différents,issus de la danse contemporaine,du cirque et de la break dance.(voir compte rendu sur site et blog collège)

+la participation de la plupart des élèves ,motivés, au spectacle de fin d’année,de l’AS DANSE le 19/06/2018 ,(conjointement avec la classe de 6ème 2:classe à projet)sur invitation ,au collège et en soirée privée.Ce spectacle a réuni 35 élèves -danseurs et environ 150 invités.

4)LE BILAN ET LES PROJETS

Un bilan très satisfaisant,avec des élèves volontaires,créatifs et réguliers,une bonne ambiance,à reconduire l’année prochaine dans les mêmes conditions…ABIENTOT,A LA RENTREE.

 

La Grande Lessive

“La Grande Lessive” est un dispositif national :   Le principe de La Grande Lessive® est de tendre des fils pour y suspendre des réalisations de format A4 à deux dimensions. Un tel dispositif sert une installation artistique éphémère qui se déploiera in situ, c’est-à-dire là où un collectif décidera de la faire exister : rue, place, cour, espaces privés ou publics…

Source : http://www.lagrandelessive.net/participer/que-faire-ensemble/

Qu’est qui est le plus important pour moi ? Voici la question que Monsieur Lenoir a posée aux élèves.

Toutes les réponses graphiques et plastiques à cette question ont été présentées sous la forme d’une installation devant le collège, dans la cour. Les réalisations des apprentis artistes ont volé au vent durant quelques jours.

 

Spectacle de l’AS danse et des 6°2

Mardi 19 juin a eu lieu spectacle de fin d’année des 6°2 et de l’AS Danse.

Tout au long de l’année, les élèves de l’AS danse ont préparé le spectacle avec Madame Abidi. En parallèle, la classe de 6°2, classe spécialisée “Découverte du monde du spectacle”, a travaillé sur trois contes, à la fois joués et dansés : La Belle au Bois Dormant, Aladdin et Le Petit Poucet. La classe a été encadrée par Madame Verne, Madame Abidi, Madame Chrétien et Monsieur Combe. Deux élèves de l’ULIS ont été inclus au projet. Avant le jour J, les élèves sont allés voir des spectacles, notamment à la Maison de la Danse (voir les autres articles du blog). Après de nombreuses répétitions, les élèves ont été heureux de présenter leur travail. L’équipe éducative tient à remercier les parents présents ce soir là, et à féliciter les élèves pour leur prestation.

Voici le lien vers les photos : https://picyoo.com/directory/132474860

Voici le lien vers la vidéo (12 minutes) du spectacle : https://dai.ly/k2PZeOs3HSnlRMr9DVI

(Il faut copier/coller les liens dans votre navigateur)

Course contre la faim : l’engagement sportif pour la bonne cause

Vendredi 1er juin a eu lieu La course contre la faim. Les élèves de 4ème, ainsi que les élèves de l’Ulis ont couru pour la bonne cause. Tous les bénéfices de la course sont reversés à l’association Action contre la faim. Cette année l’association vient en aide à l’Irak. L’ensemble des personnel du collège s’est impliqué dans le projet, particulièrement l’équipe d’EPS. Monsieur Fauveau a brillamment animé l’évènement. Les élèves ont donné le meilleur. Bravo les élèves !

On peut aussi faire un don en ligne : https://www.actioncontrelafaim.org/nous-aider/course-contre-la-faim/

Divia : star des médias

Voici, pour la troisième fois fois, des journalistes qui s’intéressent au Projet Divia. D’abord, ce fut Le Progrès en mai, puis Radio Scoop est venue interviewer les élèves de l’Ulis. Dernièrement, mardi 29 mai, Lyon Mag/Radio Espace est venu réaliser un bel article.

Voici tous les liens (il faut les copier/coller dans votre barre de navigation) :

https://www.pearltrees.com/s/file/preview/175937966/Caluire%20et%20Cuire%20a%20Caluire%20et%20Cuire%20les%20collegiens%20de%20la%20classe%20Ulis%20vous%20presentent%20Divia.pdf

https://www.radioscoop.com/infos/caluire-et-cuire-un-chien-pour-aider-des-eleves-en-difficulte_156872

https://www.lyonmag.com/article/95506/a-caluire-un-college-accueille-un-chien-pour-aider-les-enfants-autistes-a-progresser

 

 

Sortie à la Maison de la Danse du jeudi 17 mai 2018

Les élèves de l’As Danse, ainsi que quatre élèves du dispositif ULIS sont allés voir un spectacle à la Maison de la Danse, jeudi 17 mai. Accompagnés par Madame Abidi et Monsieur Combe, les élèves ont assisté à une superbe performance. En voici la présentation (source : site de Maison de la Danse)

TIE BREAK – Lobby – Création 2017 – 8 danseurs –  Chorégraphie Compagnie Tie Break Moncef Zebiri, Fares Baliouz, Patrick Mbala Mangu, Nagueye Mahmoud – Musique Arthur Caget – Création lumière William Lecomte – Costumes Nadine Chabannier

Les danseurs de la compagnie Tie Break, issus du groupe emblématique Pockemon Crew (le groupe de battle le plus titré au monde), passent le cap pour créer un spectacle à leur image : généreux et sincère. Pendant près de vingt ans, ils ont sillonné le monde. Leur vie a été rythmée par l’intensité des tournées internationales. Les halls et les chambres des hôtels ont été comme un second foyer. C’est là que toutes les discussions et débats commençaient entre eux. Ainsi est née Lobby, une revue, une forme de comédie musicale aux inspirations jazzy mettant en scène les moments de vie dans ces luxueux hôtels. Les sketches à la fois comiques et insolites se succèdent, rythmés par les rencontres, les préjugés, le rôle des concierges, des réceptionnistes, en passant par le room service et les chambres, sans oublier les clients et leurs exigences. Cette revue qui met en valeur la singularité et la virtuosité de chacun, tout en gardant le plaisir collectif, nous offre un formidable divertissement. Jubilatoire !

 .

 

Sortie théâtre des 3e3, 3e4, 4e1, 4e2

 

 

 

 

 

 

Mardi 27 Mars , nous avons assisté à une représentation du Cid de Pierre Corneille par la compagnie  de L’Iris.

Cette tragi-comédie créée en 1636 raconte l’histoire de deux amoureux. Rodrigue, fils de don Diègue, et Chimène, fille de don Gormas, vont s’unir dans le mariage. Mais un différend surgit, qui oppose leurs pères. Souffleté par don Gormas, don Diègue demande à son fils qu’il le venge. Le jeune homme est d’abord déchiré entre l’amour qu’il éprouve pour Chimène et le respect qu’il doit à son père. Finalement, il tue en duel le père de Chimène. De son côté, Chimène essaie de renier son amour et le cache au roi, à qui elle demande la tête de Rodrigue. Mais, l’attaque du royaume par les Maures donne à Rodrigue l’occasion de prouver sa valeur et d’obtenir le pardon du roi. Rodrigue revient victorieux de la bataille. Mais Chimène reste sur sa position et exige un duel entre le jeune héros et don Sanche, un autre prétendant. La pièce se termine sur un mariage à venir entre Chimène et Rodrigue, sorti vainqueur du duel.

Nous avons apprécié la pièce car la langue de Corneille est très poétique. D’autre part, les scènes d’action nous ont tenus en haleine. La scénographie et les costumes étaient modernes et simples. Le jeu des comédiens, Emilie Guigen et Etienne Leplongeon, était très vivant.

Après la pièce, nous avons pu échanger avec les deux comédiens et leur poser des questions sur leur métier et le spectacle.

Article rédigé par Dino SACIRI et Djani TERDJIMI, 3e3 avec l’aide de leur professeur

Sortie du 27 avril de la 6ème2 au Théâtre des Célestins

Vendredi 27 avril, accompagnée de Madame Verne, Madame Abidi, Madame Pagès et Monsieur Combe, la classe de 6ème 2 a découvert le Théâtre des Célestins. Cette visite s’intègre dans le programme “Découverte du monde du spectacle” dont bénéficie la classe. Les élèves ont apprécié la qualité de la médiation, riche d’histoires et très participative. La visite s’est terminée par la découverte des 2 squelettes retrouvés dans les sous-sols du théâtre lors de la construction de la salle La Célestine en 1992. Les squelettes, quant à eux, datent du XVème siècle !

Prochaine étape : une nouvelle sortie à La Maison de La danse.

Les élèves de 6e visitent la bibliothèque municipale de Caluire

Résultat de recherche d'images pour "bibliothèque municipale de caluire jeunesse"

Pendant le mois de mars, toutes les classes de 6e ont bénéficié d’une visite de la bibliothèque municipale de Caluire. Certains élèves ont découvert cet espace qu’ils ne connaissaient pas, d’autres se sont rappelés qu’ils pouvaient le fréquenter plus souvent… Dans l’ensemble, les élèves se sont montrés très enthousiastes. Ils ont été nombreux à réclamer un formulaire d’inscription.

 

       

La poésie fête le printemps au collège Charles Sénard !

Certaines classes de 6e et de 3e ont participé à la vingtième édition du Printemps des poètes. Pour l’événement, les élèves avaient le choix entre rédiger un poème et recopier un poème qu’ils aiment. Ils pouvaient accompagner le texte d’une illustration. Ces travaux sont actuellement exposés au CDI.                        
              

 

 

Sortie théâtre au TNG pour les 3e3 et les 3e4

Mardi 6 février, les élèves de 3e3 et de 3e4 sont allés voir Moi, les mammouths au Théâtre Nouvelle Génération de Vaise. Il s’agit d’une adaptation pour le théâtre d’un petit roman pour la jeunesse de Manuela Draegger (hétéronyme de l’écrivain contemporain Antoine Volodine). Le metteur en scène, Joris Matthieu, est très intéressé par l’écriture de Volodine qui est devenu au fil du temps un compagnon de route de sa compagnie Haut et Court. (suite…)

Sortie à la Maison de la Danse – février 2018

Vendredi 9 février 2018, Les élèves de 6ème 2, ainsi que les élèves de l’AS Danse, ont eu la chance de voir un spectacle splendide à La maison de Danse de Lyon.

La 6ème 2 est la classe “Découverte du monde du spectacle”, encadrée par Madame Abidi pour la danse, Madame Verne et Madame Chrétien pour la partie théâtrale et Monsieur Combe pour les décors et les costumes. Un spectacle de fin d’année, autour du thème du conte, est en préparation. Deux élèves du dispositif ULIS, inclus dans la classe, font partie de l’aventure.

La sortie était organisée par Madame Abidi, les élèves ont été aussi accompagnés par Madame Verne, Madame Chrétien et Monsieur Combe.

La troupe du Circolombia présentait sa nouvelle performance “Urban”, où se mêlent cirque, avec des acrobaties de haut vol, danse et chant. Voici la présentation du spectacle du site de la Maison de la Danse :

Issus de l’École Nationale de Colombie Circo Para Todos, les seize interprètes acrobates, chanteurs et danseurs d’Urban ont créé un spectacle aussi puissant que réjouissant, qui évoque librement leur quotidien dans les rues de Cali. Mené tambour battant par des artistes ultra musclés, hommes et femmes, ce show nous gratifie de numéros époustouflants, où la vie du barrio se raconte en toutes sortes de confrontations acrobatiques à couper le souffle. Non seulement ces jeunes Colombiens sont rompus à tous les agrès circassiens, défiant avec insolence les lois de la gravité, mais ils trouvent encore une incroyable énergie pour chanter et rapper en live sur un gros son original, 100% hip hop et reggaeton. Un rythme effréné pour un show virtuose. On en sort indemne, mais heureux.

http://www.maisondeladanse.com/programmation/saison2017-2018/urban

Que dire de ce spectacle ? Un mot suffit : époustouflant !

 

Les benjamins de l’as futsal ont performé !

Nos benjamins sont champions de district. 2 autres équipes terminent 3ème et 4ème du district. Il y avait 16 équipes au départ. 

BRAVO

L’équipe minime de futsal est championne de district.

AS FUTSAL

L’équipe minime de futsal est championne de district.

L’équipe a fait preuve de solidarité, d’efficacité devant le but et d’une solidité défensive intéressante.

Lors de cette finale, elle a gagné 3 matchs et effectué un match nul.

Aucun but encaissé et 5 buts marqués.

Bravo.

SECTION FUTSAL

La section futsal est heureuse de vous présenter sa nouvelle tenue et vous souhaite une belle fin d’année.

LA FETE DE L’AS

Ce mercredi 20 décembre, de nombreux élèves sont venus participer à la fête de l’AS. Les élèves ont relevé des défis avant de se retrouver autour d’un goûter 3 étoiles. Merci aux élèves et rendez-vous en 2018 pour porter haut les couleurs et l’image de l’AS du collège Charles Senard.

Résultats Futsal

Cette année l’AS futsal compte 75 licenciés. Les minimes sont qualifiés pour la finale district (une équipe sur les 2 présentes).

Les benjamins ont présenté 5 équipes (35 joueurs) et  réussi à placer 3 équipes en finale du district. C’est une très belle performance.

Bravo à tous, Florent FAUVEAU

 

FETE DE L’AS

Le mercredi 20 décembre, les licenciés de notre AS sont invités à partager une après midi festive et gourmande (13 h à 15h au gymnase). Les cartons d’invitation sont distribués aux élèves depuis une semaine.affiche AS

Notre blog d’établissement

IMG_1812Ce blog est hébergé par  La Métropole de Lyon,
en lien avec votre ENT https://www.laclasse.com/
Vous avez donc deux façons d’y accéder :

Rencontre avec un avocat. Compte rendu des classes de 4è1 et 4è2

Les élèves de 4°1 et 4°2 ont travaillé sur le thème des migrants avec Mme HOSTIER et Mme PERROS dans le cadre d’un travail interdisciplinaire durant lequel, Maître Pigeon, une avocate spécialisée dans le droit des migrants est intervenue le 2 mai 2018 au CDI. Nous avions préparé quelques questions sur lesquelles nous avons débattu. En voici un compte-rendu:

Quelles sont les études nécessaires pour être avocat et combien de temps durent-elles ?

Pour être avocat il faut avoir le bac puis aller en faculté de droit pendant 4 ou 5 ans pour obtenir un master I ou II. Puis il faut passer un concours pour entrer en formation dans une école d’avocat durant 1 an. A la fin de cette année, les étudiants doivent obtenir le concours du CAPA pour valider leur capacité à être avocat. Une fois le CAPA obtenu, l’avocat s’inscrit à un barreau pour exercer son métier en France ou en Europe.

La défense des migrants est-elle une spécialité pour laquelle vous avez dû vous former ? Depuis combien de temps accompagnez-vous les demandeurs d’asile ?

La défense des migrants est une spécialité pour laquelle il faut se former grâce à une association d’avocats. Cela fait 15 ans que Me Pigeon accompagne les migrants dans leur demande d’asile. Ce sont des dossiers complexes avec un court délai de travail (de 24 à 48h) et c’est émotionnellement très éprouvant. C’est pour cela que l’avocate ne prend pas que des demandes d’asile et travaille sur beaucoup d’autres affaires.

Qui prend en charge les migrants à leur arrivée ? A quel moment intervenez-vous ? Qui vous paie ?

Les migrants ne sont pas pris en charge à leur arrivée même si des associations peuvent leur venir en aide. A partir de la date de leur entrée sur le territoire, ils ont 3 semaines pour se signaler à la préfecture ou à la police des frontières et déposer un dossier de demande d’asile, puis 4 mois pour entamer véritablement leur procédure de demande.

L’avocat intervient seulement après le rejet de l’OFPRA (Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides). Il guide tout d’abord les demandeurs d’asile pour constituer leur dossier d’appel qu’ils déposeront à la Cour Nationale du Droit d’Asile à Paris. Pour cela, il les aide à faire le récit de leur histoire en exposant les raisons pour lesquelles ils se jugent persécutés et en danger dans leur pays d’origine. Il les accompagne également pour réunir tous les documents qui prouvent la véracité de leurs propos. L’avocat les défend jusqu’au tribunal où il les représente.

L’avocate que nous avons rencontrée intervient dans des centres de rétention, à la fin de la procédure, quand toutes les autres demandes d’asile ont été refusées et que les migrants sont prêts à quitter le territoire. On compte une vingtaine de centres de rétention en France. Celui de Lyon se trouve dans un ancien hôtel à proximité de l’aéroport Saint-Exupéry. A ce moment, l’avocate aura 48h pour étudier le dossier de son « client » et le défendre une dernière fois (une prolongation de 28 jours est possible). En cas d’échec, il sera définitivement expulsé du pays.

Quelle est est la durée moyenne de la procédure ?

La durée moyenne de la procédure est de 120 jours.

Quels sont leurs droits durant la procédure de demande d’asile ?

Durant la procédure, les migrants ont le droit d’avoir un logement et peuvent être accueillis dans un centre d’hébergement. Malheureusement, cette procédure ne fonctionne pas toujours bien et la plupart des migrants vit à la rue. Les demandeurs d’asile ont le droit de demander une autorisation provisoire de travail qu’ils n’obtiennent qu’au bout d’un an. Pour les migrants sans papiers, c’est à dire ceux dont toutes les demandes ont été rejetées mais qui restent clandestinement en France, c’est plus compliqué : la loi leur interdit de travailler en situation irrégulière car c’est interdit d’avoir accès à un travail sans document titre ou carte donnant un lieu de résidence en France.

Une aide spécifique est-elle apportée aux mineurs isolés lors de leur arrivée en France ? Quels sont leurs droits ?

La Convention Internationale des Droits de l’Enfant oblige les états signataires à accueillir les migrants mineurs isolés. Le service d’aide sociale à l’enfance se doit (dès que le mineur arrive sur le territoire sans sa famille) de subvenir à ses besoins et à son éducation.

Une fois pris en charge, le mineur est scolarisé en école, collège ou lycée selon son âge, et bénéficie (au moins la première année) de cours en groupes restreints afin d’apprendre le Français.

Dès ses 18 ans, il devra faire une demande d’asile ou sera renvoyé dans son pays d’origine. S’il arrive jeune et passe plusieurs années en France avant sa majorité, ses chances d’obtenir la nationalité française à 18 ans sont plus nombreuses.

Quels sont les droits des réfugiés ? Sont-ils les mêmes que ceux d’un citoyen français?

Une fois reconnus, les réfugiés ont les mêmes droits qu’un citoyen français : le droit aux soins, le droit à l’éducation, le droit au travail… Par contre ils n’ont pas le droit de vote car, même s’ ils sont réfugiés en France, ils n’ont pas la nationalité française. Ils ont aussi des devoirs : ils doivent payer des impôts.

Attention ! Les réfugiés ont des droits que les demandeurs d’asile et encore plus les sans-papiers (migrants qui n’ont pas le doit d’être sur le territoire, ou demandeurs d’asile qui devraient être expulsés mais qui restent malgré tout sur le territoire) n’ont pas du tout.

Sur cette question lire l’article (très complet !) du monde.fr

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/10/13/a-quoi-les-migrants-ont-ils-vraiment-droit-en-france_5012683_4355770.html

En cas d’échec, qu’advient-il des demandeurs d’asile ?

Les migrants n’ayant pas obtenu le droit d’asile sont renvoyés dans leur pays d’origine, on procède donc à l’éloignement forcé. En attendant leur départ, les demandeurs d’asile sont accueillis dans des centres de rétention qui sont utilisés pour retenir les étrangers auxquels on ne reconnaît pas les droits de séjourner sur le territoire français. 

Un certain nombre de déboutés du droit d’asile ne sont pas effectivement expulsés. La Cimade, un des grands services de soutien aux étrangers, a calculé qu’en moyenne 10 % des déboutés du droit d’asile sont renvoyés. Mais ce chiffre n’est qu’une estimation.

Quelle est la frontière entre le délit de solidarité et le délit de non assistance à personne en danger ? Est-ce légal d’héberger un demandeur d’asile ?

La frontière entre le délit de solidarité (qui n’existe pas aux yeux de la loi) et le délit de non-assistance à personne en danger est très fine. Le délit de non-assistance à personne en danger est compliqué à juger car dans notre quotidien il est fréquent de passer à côté d’une personne vivant dans la rue sans l’aider. De même pour le délit de solidarité qui peut être mal interprété par la justice devant des actes solidaires (ex : une personne aidant un migrant blessé et/ou malade à entrer en France sans le faire payer peut être jugé par la justice en tant que passeur). Ce qui est donc illégal c’est de faire payer ce « service » ; mais on a tout à fait le droit d’aider : donner de l’argent, de la nourriture, loger, proposer une douche, un accès au téléphone à internet etc. Un citoyen a le droit de faire, aux yeux de la loi, tout ce qui peut « préserver la santé et la dignité des personnes ».

Il est totalement légal d’héberger un demandeur d’asile. Cependant si la demande du droit de séjours n’a pas abouti, il est illégal pour un particulier d’héberger un demandeur d’asile qui devient aux yeux de l’Etat un clandestin, même si l’on peut aussi penser qu’il y a un devoir d’hospitalité.

juillet 2018
L M M J V S D
« Juin    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031